Site de Maboyah: le ministre de la ville note des avancées significatives et formule de nouvelles recommandations

Les discussions se sont poursuivies ce lundi 1er mars dans la salle de réunion du Ministère de la Ville et de l’Aménagement du Territoire au tour du site de Maboyah qui fait l’objet d’une occupation illégale. Elles se sont déroulées, lesdits échanges, sous l’autorité du ministre Ibrahima Kourouma qui avait à ses côtés le ministre conseiller à la présidence Alpha Ousmane Diallo par ailleurs ancien ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat

Pour la présente rencontre, la commission mixte Ministère de l’Industrie – Armée – Habitat a rendu un nouveau rapport à l’issue d’une visite qu’elle a effectué le 23 février dernier sur le site. Mission à l’issue de laquelle, il a été constaté que les 200,79 hectares de la zone de Maboyah ouest sont constitués essentiellement de cinq parties. Il s’agit de la partie ouest zone de développement qui couvre une superficie de 57,82 ha, une autre partie occupée par les militaires 75,5 soit 22,78 hectares côté Languette. A ces hectares, 67,47 autres restent clandestinement aménagés. Pire, sans plan d’aménagements disponibles, relève le rapport

En réaction, le ministre a salué quelques avancées enregistrées dans ce dossier. Notamment la disponibilité de 106 hectares en faveur de l’Industrie. Dans la foulée d’une compensation en faveur du ministère de l’Industrie, Ibrahima Kourouma a donné l’assurance d’oeuvrer dans ce sens sur de possibles sites de recasement. Le ministre de la Ville Ibrahima Kourouma a par la même occasion fait remarquer que son département n’est pas  »un ministère de déguerpissement ou de gardiennage mais celui de contribuer au développement du pays. Donc que chaque portion de terre affectée soit aménagée et non faire de la rétention foncière et qu’après qu’on fasse recours au Ministère de la Ville pour régler les éventuels litiges »

La commission a deux semaines pour présenter la situation définitive afin d’évacuer ce problème qui semble traîner

Share Button
Please follow and like us: