Libération des emprises de la voirie: la SIG Madina sous le poids des machines

Beaucoup ne l’ont pas cru que l’opération de dégagement des emprises des voiries primaires, secondaires et tertiaires en cours dans le grand Conakry (Conakry, Coyah, Dubreka et Forécariah) allait toucher la Sig Madina. Parce que, estiment-ils, c’est l’une des forteresses du parti au pouvoir jusque-là ayant résistée aux précédentes opérations du genre. Seulement la présente revêt un caractère tout particulier. « C’est pour tout le monde et non contre quelques citoyens ».

C’est ce qu’a rappelé encore ce mercredi 17 février le ministre de la ville et de l’aménagement du territoire. Accompagné du gouverneur de la ville de Conakry Général Mathurin Bangoura le maître d’œuvre des opérations dans la capitale, le ministre Ibrahima Kourouma a soutenu toute la pertinence de ces actions. « C’est une initiative présidentielle qui vise à donner une image reluisante de la capitale, elle ne cible personne mais nous allons faire en sorte que toutes les emprises de la voie soient dégagées et que chacun puisse vivre à la limite de sa propriété, et qu’on empiète pas l’espace commun » a-t-il éclairé avant de poursuivre,  »elle vise non seulement à assurer la sécurité des citoyens mais aussi, de l’amélioration du cadre de vie. Je remercie la population pour son accompagnement et il faut qu’elle comprenne que cette action que nous menons ne vise personne. Nous voulons faire en sorte que tous les Guinéens bénéficient de ce qui appartient à l’Etat notamment les trottoirs et les emprises des routes. C’est pourquoi, je demande à la population de respecter les limites. Ce n’est pas de gaieté de cœur qu’on vienne démolir mais, si c’est nécessaire pour que tous les Guinéens profitent, nous sommes obligés » a fait remarquer le ministre de la ville et de l’aménagement du territoire Dr. Ibrahima Kourouma

À peine les machines entrent en action pour démolir, des pleurs fusent partout à voir des kiosques, baraques et autres boutiques s’écrouler. Très sensible aux doléances des occupants, le chef du département de la ville a ordonné la suspension des opérations pour quelques heures afin de permettre à ceux qui ne croyaient pas de vider leurs bâtisses déjà cochées de leur contenu avant la fin de la journée. Faute de quoi, a martelé Ibrahima Kourouma, l’opération va se poursuivre sans complaisance

Réactions du ministre de la Ville et celle du Gouverneur (Vidéo de Guineenews)

Share Button
Please follow and like us: