Labé : Ousmane Gaoual et d’autres homologues face aux administrateurs territoriaux

0

C’est une aubaine pour le ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat et de l’Aménagement du Territoire. À la faveur de la réunion de mise au point convoquée par son homologue Mory Condé de la Décentralisation à l’intention du gouverneur, des préfets, sous-préfets et maires de la région de Labé, Ousmane Gaoual Diallo tire la sonnette d’alarme en compagnie de l’inspection régionale de l’Habitat.

Devant ces commis de l’État réunis en un seul bloc, le ministre est revenu sur l’état de déliquescence de l’administration déconcentrée et décentralisée à laquelle se mêlent un certain nombre d’amalgames en lien avec les prérogatives des uns et des autres.

D’entrée, le ministre a fait remarquer la quasi-absence de l’État dans le pays, notamment dans le secteur de l’Habitat en manque criard de personnels soit plus de 80% de déficit sur l’ensemble du territoire. Ce qui dit-il, amène souvent une seule personne ou un cadre à assumer les fonctions de vingt autres à poster nécessairement.

Le Chef du département a ensuite évoqué la problématique liée à la méconnaissance des documents tout aussi importants que le titre foncier. Il a donc invité les acteurs locaux à s’engager dans une large campagne de sensibilisation des citoyens sur cette question ainsi que d’autres, rappelant au passage que la plupart des titres fonciers datent le l’époque coloniale.

A ce sujet d’ailleurs, Ousmane Gaoual Diallo a rappelé l’article 409 du code penal interdisant la vente de terrains sans titres fonciers tout comme l’amende et les peines d’emprisonnement que cela pourrait entrainer. En guise d’alerte, il a également rappelé que près de 60% des dossiers de justice sont liés aux conflits domaniaux.

En ce qui concerne le mélange des rôles, le ministre de l’Habitat a attiré l’attention des administrateurs territoriaux sur le fait qu’il revient aux autorités de l’Habitat d’assurer l’aménagement tout en reversant au trésor public la part de l’État mais pas directement aux gouverneurs et préfets.

Pour la gestion des fonds collectés, Ousmane Gaoual Dialloa prévenu que chaque acteur peut être rattrapé par ses actes notamment sur les questions liées aux prélèvements de la taxe foncière. Le ministre a saisi cette occasion pour exhorter les citoyens à se faire délivrer un certificat d’immatriculation foncière qui est un préalable pour l’obtention du titre foncier tel que le stipule le code foncier domanial.

Peu après cette rencontre, Ousmane Gaoual Diallo a été l’hôte de la synergie des radios locales. Le temps d’une revue de l’immersion gouvermentale et des défis de développement du pays.

Share Button
Please follow and like us: